La trajectoire des femmes pionnières

 

La trajectoire des femmes pionnières

D.Mohamed BEN ZINEB

 

L’histoire de l’émancipation de la femme en Tunisie est inscrite dans la page héroïques de sa lutte le colonialisme, le sous –développement et l’obscurantisme.

Pour émanciper un peuple, il faut que toutes les catégories sociales évoluent ensemble.

Dans ce cadre, nous proposons un petit florilège regroupant des figures pionnières, des noms de femmes vertueuses et rebelles de la période antique jusqu’à l’indépendance.

De prime abord, mentionnons   que des villes comme Tounes, Touzer, Tarzograme, Tmezghate, Tamerza portent des noms féminins d’origine berbère, renforcant l’hypothèse d’aïeules bâtisseuses de cités.

Didon, l’une des plus anciennes femmes célèbres de Tunisie, qui fut,  reine  de Cartahage ou Elissa comme l’appelé Timée , le chroniqueur de l’antiquité.

Grace à son intelligence, son flair politque, elle a gravé son nom pour l’éternité.

Autre femme d’exception, la Kahéna, figure emblématique de la résistance berbère. Les Tunisiennes furent aussi des femmes de science comme en témoigne de stèle conservées. Des sources matriarcales révèlent que la Tunisie était féministe depuis   toujours. Ibn Badis souligne que les Kairouanaises étaient instruites et qu’elle lisaient le Coran .Elle finançaient la construction  de bibliothèques d’hôpitaux , de collèges ,et de medersas à l’instar de Aziza Othmana ,la Sultana, Atef, c’est bien Fatima El Fehria qui vécut à l’époque des Aghlabides au 1Xéme siècle et qui fonda la fameuse mosquée des Karaouiyne au Maroc.Ibn khaldoun affirme que les Tabibet « les femmes médecins  » valaient mieux que le meilleur  médecin pour traiter les maladies infantiles .D’autre part,au 19éme siecle trois ,penseurs clefs  figurent dans une perspective  réformiste intégrant des éléments  de modernité .Ce sont Mohamed Rachid Ridha,Mohamed Abdou et Jalel Eddine Al Afghani  sans oublier Kacem Amine et Tantaoui  considérés comme le père   du féminisme Arabe  ».

La question qu’ils posent est de savoir comment céer un renouveau civilisationnel après des siécles de décadence.En matière politique ,le général Khair Eddine « 1822-1890 »a instauré des institutions de type démocratique et a  rénové l’état musulman  en s’inspirant  de l’occident .

Dans la foulée des réformistes Tunisiens, et étrangers, nous mentionnons la trajectoire de certaines femmes qui ont réussi à s’imposer dans la société tunisienne lors de la 1eremoitié du 20émesiècle telles Bchira Ben Mrad,Tawhida Ben Echikh ,Isabelle Eberhardt,Jamila Bouhired,Rosa Parks et Angela  Davis .

Sous la plume de Taher Haded proclame la valeur d’égalité entre les hommes et les femmes et contribue, par sa démarche, à lever « l’hypothèque coranique sur le statut juridique des femmes.

Quant au réformisme de Bourguiba,il finit par s’imposer et vaincre la résistance des conservateurs et faire de l’émancipation de la femme le levier de sa politique.

Share This:

Leave a Reply